Une croisière sur le Douro à la découverte des vins de Porto

Vous aimez le bon vin, les beaux paysages et les croisières? Embarquez donc pour une escapade au fil de l’eau à la découverte des quintas typiques autour de Porto.

Pendant mon voyage de presse à Porto, j’ai eu la chance de visiter plusieurs quintas, les exploitations viticoles portugaises. Au programme : visite de champs de vignes, découverte des étapes de production du vin et dégustation. J’ai également pu profiter des paysages exceptionnels offerts par la vallée du Douro, ce fleuve qui traverse le Portugal. Une excursion que je recommande vivement !

Depuis Porto, nous avons pris le train jusque Pinhão et effectué la visite du Quinta da Roeda. Cependant, si vous n’avez pas envie de faire toute cette route, il est évidemment possible d’effectuer une croisière sur le Douro depuis Porto et de s’arrêter pour visiter des quintas. Comme je vous le disais ci-dessus, j’ai pu visiter plusieurs domaines et à peu de choses près les activités proposées sont les mêmes.

raisinporto.jpg

La Quinta da Roeda appartient à la maison Croft. Si, comme moi, vous n’aviez jamais entendu ce nom, sachez qu’il existe d’autres noms de « sociétés » connues pour leur Porto comme Taylor’s ou Fonseca. Durant la visite guidée, nous sommes montés jusqu’aux vignobles et avons écouté les propriétaires des lieux nous expliquer comment ils sélectionnaient leurs raisins et pourquoi cette région était idéale pour y planter des vignes. Avec tous ces arbustes à perte de vue, on s’imaginerait presque sous le soleil en train de les récolter durant les vendanges.

DSCN1245.JPG

Vient ensuite la visite de l’endroit où les fruits sont transformés en alcool. Dans cette Quinta, les raisins sont encore écrasés avec les pieds. Le guide nous explique qu’aucun savon n’est utilisé sur les petons des courageux broyeurs humains afin de ne pas dénaturer le moût du raisin. Nous arborons tous une mine de dégoût mais il nous rassure en nous assurant que l’hygiène est respectée et qu’ils utilisent d’autres moyens. Ouf.

Saviez-vous que le Porto n’est pas fabriqué dans la ville éponyme?

Nous avons appris que le célèbre vin était en réalité fabriqué dans le Haut Douro, c’est-à-dire dans la région dont Pinhão fait partie. Le vin qui est produit à Porto même s’appelle le Vinho verde. Le Porto est un vin muté, c’est-à-dire qu’une eau-de-vie est ajoutée au moût durant la fermentation. C’est cette étape qui donne sa note fruitée à ce vin.

Il existe plusieurs sortes de Porto : des blancs  et des rouges. Dans les derniers, l’on retrouve des vintage (les plus qualitatifs), les ruby et les tawny (mélange entre plusieurs portos d’années différentes pour créer une composition originale)

Une fois qu’une eau-de-vie a été rajoutée pour bloquer le processus de fermentation, le Porto va reposer en barriques ou foudres dans des chais de vinification. C’est ce qu’on appelle l’élevage du vin. A ne pas confondre avec le vieillissement qui se passe dans les caves des particuliers.

Une fois que vous en savez assez sur le Porto (et le vin en général), il est temps de le déguster avec généralement quelques morceaux de fromages. Un régal !

Après la visite de la quinta, nous sommes donc montés dans un bateau. A  côté de celui-ci, l’on pouvait photographier des rabelos. Encore une fois un clin d’oeil au vin étant donné que ces bateaux à fond plat étaient très utilisés pour transporter les barriques sur le Douro.

DSCN1315.JPG

De part et d’autre du fleuve, nous apercevons des vignobles à perte de vue. Très souvent, le nom de la maison est écrit de la même manière que s’il s’agissait du panneau « Hollywood ». C’est assez impressionnant de voir à quel point le vin est important et presque vénéré dans la région. Une immersion d’une journée qui m’a beaucoup plue !

Aimez-vous le vin? Avez-vous déjà visité des quintas?


3 pensées sur “Une croisière sur le Douro à la découverte des vins de Porto

  • 19 mars 2017 à 11 h 55 min
    Permalink

    super comme article! ça fait voyager 🙂 ( et j’avoue que savoir que le raisin était écrasé par des pieds non nettoyés m’aurait filé des sueurs froides XD)

    Répondre
    • 19 mars 2017 à 19 h 39 min
      Permalink

      C’est vrai qu’on a tous eu un mouvement de dégoût mais on s’est dit que si ce n’était pas hygiénique, ils auraient arrêté depuis des années. Mais c’était bizarre quand même de l’apprendre.

      Répondre
  • 7 avril 2019 à 10 h 59 min
    Permalink

    C’est vraiment quelque chose que j’aimerais faire, je me suis contentée de la dégustation à Porto…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *